Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corine Madelain

Corine Madelain

Thérapeute holistique Coach Créatrice de l'Oracle de Krystal Reiki Soin Quantique Sophrologie Alès (Gard)

Les non-dits sont stressants

Les non-dits sont stressants

Les non-dits sont stressants et nous font vivre un enfer!

Tout d’abord, il est important de bien différencier le non-dit qui relève du secret (de famille entre autres) et le non-dit par manque d’affirmation ou désir de retenir de l’info et avoir un certain pouvoir.

Plus précisément, si vous N’OSEZ PAS dire à votre partenaire que ça ne vous a pas plu qu’il ait oublié votre dîner en amoureux, si vous ne réussissez pas à dire à votre meilleur ami que vous préféreriez qu’il vous avertisse avant de passer à toute heure comme il le fait tout le temps, ce n’est pas le même NON-DIT que celui de votre collègue de bureau qui « retient » une info importante et parfois capitale.

Les non-dits stressants qui ne sont pas des secrets

Pour commencer, qu’est-ce qu’un non-dit ?

C’est une chose qui n’a pas été dite, une réponse, une explication que vous n’avez pas données quand il fallait.

Le non-dit par manque d’affirmation :

Vous N’OSEZ pas dire ce que vous pensez, ou dire ce que vous avez sur le cœur.

Par exemple :

Votre compagnon veut aller voir un match de foot alors que vous détestez cela mais vous ne dites rien, mais la colère gronde.

Votre chef vous demande de rester plusieurs soirs de suite pour du travail en plus, vous n’osez rien dire, mais vous rongez votre frein et la frustration gagne du terrain.

Vous n’écoutez pas vos besoins, lorsque vous laissez toujours passer les autres avant vous, ce qui rejoint un peu le cas précédent.

Par exemple :

Vous ne voulez pas accueillir votre oncle pendant quelques jours mais vous ne dites rien (quand même que dirait la famille!!!) et là encore la frustration vous gagne, vous vous en voulez et votre caractère s’en ressentira sans aucun doute, vous culpabiliserez les autres de vous avoir mis dans cette situation.

Ces deux cas sont le résultat d’un manque d’affirmation (et de confiance en soi) vous êtes dominé par vos peurs.

Les non-dits de rétention :

Vous ne réussissez pas à exprimer vos ressentis de certaines émotions comme la colère ou la tristesse

Vous apprenez à dissimuler, à vous cacher derrière un masque car laisser les autres entrer dans votre intimité vous coûte ou vous est impossible, vous laissez installer souvent une atmosphère pesante ou délicate autour de vous.

Les gens peuvent penser que vous êtes froid, indifférent ou même arrogant par moment mais en fait il ne s’agit que de pudeur, timidité ou impossibilité d’exprimer ce que vous ressentez.

Vous êtes face à une personne qui fait de la rétention d’information, elle omet de vous donner l’information importante ou vitale.

Ce sont des non-dits qui polluent souvent l’atmosphère dans les bureaux et peuvent ficher votre vie en l’air car vous pouvez faire des gaffes par ignorance ou rater quelque chose d’important parce qu’il y a eu une information vitale dont vous n’avez pas eu connaissance.

Par exemple :

Vous téléphonez pour dire que vous avez eu un accrochage avec la voiture et la personne qui reçoit l’appel « oublie » de faire passer le message ce qui vous provoque blâme et réprimandes dans votre travail.

Les non-dits de manipulation :

On vous laisse croire que … peut-être … mais on ne vous dit pas vraiment de quoi il s’agit et vous vous faites rapidement un film.

Qu’est-ce qu’il sait, essaie de me dire que j’ignore, qu’est-ce que ça signifie, qu’est-ce que j’ai loupé, oublié, pas su, etc…

Tous ces non-dits créent un climat de frustration, de mauvaise interprétation, la sensation que nous pourrions être dans le collimateur de quelqu’un, des conflits peuvent éclater, des médisances, de la colère, du stress bien sûr dans tous les cas de figure.

Les non-dits sont stressants :

Ils sont stressants et frustrants car la personne VOUDRAIT réellement s’affirmer mais elle N’OSE PAS, elle a peur de s’exprimer, de dire ce qu’elle a sur le cœur et, petit à petit la frustration grandit, causant une irritabilité grandissante qui dégénère souvent en agressivité.

LES NON-DITS sont stressants car :

– vous vous retenez de ressentir certaines émotions comme la colère ou la tristesse,
– vous n’écoutez pas vos besoins et laissez passer ceux des autres avant les vôtres,
– vous n’exprimez pas vraiment qui vous êtes,
– vous avez peur de vous affirmer et n’arrivez pas à surmonter vos peurs

Il est souvent plus facile d’être dans le NON-DIT car c’est plus simple de ne pas laisser voir aux autres que nous avons des points faibles, mieux vaut une petite omission de rien du tout (pensez-vous) au lieu de raconter quelque chose qui vous dérange.

Ces non-dits finiront par vous envahir et deviendront des freins à une vie authentique et saine. Cela signifiera également que les peurs ont pris possession de vous et ne vous lâcheront plus.

Les non-dits qui se transforment en secrets

Evidemment, les plus connus sont les secrets de famille.

Comment naissent-ils ?
Ils sont toujours liés à la honte, la mort, la culpabilité, des maladies, des revers de fortune, des naissances illégitimes, pour terminer tout ce qui peut ou pourrait apporter de l’ombre à l’honneur ou au nom de la famille.

Toujours importants ces secrets de famille ?

Ce qui était honteux hier peut être entièrement accepté aujourd’hui comme par exemple les enfants nés hors mariage qui portaient toute leur vie la honte d’être né de père inconnu il y a encore quelques décennies.

Les divorces jusqu’aux années 70/75 étaient très mal vus. Aujourd’hui, époque du divorce par excellence plus personne (en Occident) plus personne n’y fait attention.

Comment se débarrasser de ces non-dits ? Quelques points importants

1. Prenez conscience de VOS NON-DITS pour commencer,
2. Augmentez votre estime de soi pour vous affirmer (tout, absolument tout commence par là),
3. Essayez de TOUJOURS déterminer la peur qui se cache derrière chaque non-dit,
4. Prenez conscience des pensées qui arrivent au moment où une situation peut déclencher un NON-DIT,
5. Demandez-vous quels avantages vous avez à rester dans les non-dits.

Article écrit par Sylviane JUNG du blog SOS Stress. Consultez également son autre blog Les chemins de l’intuition.

Source : Clément Artois

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article